Violet Evergarden (anime)

violet-evergarden-anime-image

Informations

Titre original : ヴァイオレット・エヴァーガーデン (Violet Evergarden)
Format : Anime (13 épisodes + 1 spécial – terminé) | 1 film d’animation annoncé pour janvier 2020
Origine : Roman (2 tomes – terminé | Fiche)
Genres : Drame, romance, science-fiction, tranche de vie

Staff 

Créateur original : Kana Akatsuki
Réalisateur : Taichi Ishidate, Haruka Fujita
Character-designer : Akiko Takase
Musique : Evan Call
Studio : Kyoto Animation

Résumé

Il y a des mots que Violet a entendu sur le champ de bataille et qu’elle ne peut oublier. Ces mots lui ont été transmis par une personne qui lui est chère, plus que quiconque. Elle n’en comprend pas le sens.

A une certaine époque, sur le continent de Telesis. La grande guerre ayant divisé le continent entre le Nord et le Sud a pris fin, et le monde entre dans un état de paix. Violet, une jeune fille ayant combattu en tant que soldat, a quitté l’armée. Alors qu’elle commence une nouvelle vie, elle découvre l’existence d’Auto Memories Dolls, des personnes chargées d’exprimer les sentiments des gens sous forme de lettres.

Violet débute alors son voyage en tant qu’Auto Memories Doll et fait la rencontre de différentes personnes, différentes émotions, afin de comprendre le sens des mots qui lui ont été autrefois transmis.

violet-evergarden-anime-gif

Mon avis :

Etant donné que j’ai lu le roman d’abord, et que je ne suis pas toujours fan de ce que fait le studio (excepté pour Clannad, Free! et Koe no Katachi), j’avais pas mal d’appréhensions concernant cette adaptation…

Le début de la série se centre sur l’apprentissage de Violet en tant que Doll et sur des personnages qui n’apparaissent pas dans le roman, ce qui m’a pas mal déçu car je ne les ai pas trouvés très intéressants et je n’ai pas vraiment accroché à leurs histoires, excepté celle de Luculia (épisode 3). A cela s’ajoute le fait que l’anime a pris une direction différente de ce que propose le roman, et qu’il se focalise surtout sur l’évolution du personnage de Violet. On a donc pas mal de changements, qui sont cohérents tout au long de l’anime, mais qui s’avèrent être parfois regrettables de mon point de vue, puisque qu’à côté, certains passages du roman en lien avec le personnage de Violet, mais aussi la caractérisation d’Hodgins, Gilbert et Dietfriet, passent à la trappe, sans oublier ce pauvre Benedict qui est assez délaissé je trouve. L’anime ne fait que survoler ces personnages, ce que j’ai trouvé vraiment dommage. De plus, même si l’anime fait ressortir le thème de la guerre, il est beaucoup moins mis en valeur que dans le roman (qui lui est parfois même violent). J’aurai aimé en voir plus sur ce point. Cependant, si je fais abstraction de ces points négatifs, et notamment des épisodes centrés sur Erica, Iris et Charlotte (qui m’ont moins plu), je trouve que ceux qui se centrent sur des personnages du roman : Leon, Oscar, Ann et Aiden, ont été réussis. En plus de présenter de belles histoires, ces épisodes sont émouvants et mettent la larme à l’oeil, même si je trouve ça dommage qu’on ait pas vu Edward, Silene et Lux. L’anime met bien en valeur les sentiments pouvant être transmis à travers les mots et les lettres, et j’ai bien aimé suivre l’évolution de Violet.

Concernant le visuel, on reste dans un style propre au studio sur le chara-design : beau et très soigné mais plutôt simple. Les décors sont quant à eux bien travaillés, colorés et variés, ce que je trouve très plaisant. On voit bien que sur chaque épisode on a un vrai travail sur les paysages, les jeux de couleurs et de lumière. Pour ce qui est de l’animation, je n’ai pas trouvé ça impressionnant, d’ailleurs j’ai été parfois déçue sur le peu de scènes d’action qu’on a eu, mais on a globalement une bonne réalisation. Les musiques sont quant elles très belles et représentatives de l’ambiance de l’anime, elles rendent d’ailleurs certains passages encore plus émouvants. Dommage qu’à côté les génériques font pâle figure de mon point de vue.

Et donc, malgré un début peu convaincant, et les changements apportés au scénario qui m’ont parfois déçu, j’ai quand même apprécié l’anime qui était réussi visuellement, qui a su proposer de belles choses, et qui au final fait passer un beau message. Même si j’aurai préféré une adaptation fidèle au roman, l’anime a quand même su m’émouvoir plus d’une fois. Je me demande ce qu’il va en être du film d’animation qui a été annoncé…

Conseillé !

★★★★☆

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez ci-dessous mon avis épisode par épisode (j’ai veillé à ne pas spoiler le roman au cas où certains seraient intéressés de le lire). N’hésitez pas à faire part de vos impressions, de ce que vous avez apprécié ou pas, etc.

Episode 1 :

violet-evergarden-episode-1

Relativement très agréable visuellement parlant. On a ce genre de décors qu’on ne retrouve que peu dans les animes. ça reste assez proche de ce que j’imaginais lors de ma lecture du roman. C’est beau, avec de jolies couleurs (peut-être un peu trop pétant parfois mais bon). Le chara-design est soigné, on reconnaît le style du studio. Les musiques qu’on entend collent vraiment bien à l’ambiance, à voir s’il en est de même pour les autres pistes.

Niveau histoire, on ne suit pas le même ordre que les chapitres du roman (ce qu’on voit dans cet épisode correspond en partie au chapitre 8, soit le second chapitre du volume 2), mais j’ai trouvé la mise en scène de cet épisode plutôt pas mal. On découvre le cadre de l’histoire, que Violet était soldat mais qu’elle doit désormais trouver sa place maintenant que la guerre a pris fin. Elle doit également apprendre à se servir de ses prothèses métalliques, ayant perdu ses avant-bras durant la guerre. Ne trouvant pas son utilité chez les Evergarden, une famille à laquelle Hodgins (ancien soldat et connaissance de Violet) souhaite la confier, celui-ci lui propose de l’accompagner à son nouveau lieu de travail, un service de poste. A travers les interactions de Violet avec les différents personnages qu’on voit dans cet épisode : Tiffany Evergarden, Benedict (un postier) et Hodgins, on voit qu’elle a du mal à comprendre les émotions et sentiments, à quitter ses habitudes de soldat, mais on se doute bien que le personnage va évoluer. On a par ailleurs des flashback des moments que Violet a passé avec Gilbert, dont elle était sous les ordres lorsqu’elle était soldat, tandis que Cattleya (une Auto Memories Doll) rédige une lettre pour un client. Les mots de cette lettre résonnent en Violet qui fait savoir à Hodgins qu’elle veut comprendre les dernières paroles que Gilbert lui a confiés la dernière fois qu’elle l’a vue, alors qu’ils étaient tous les deux blessés sur le champ de bataille. Il s’agit là de la dernière scène de l’épisode, qui correspond à la toute fin du chapitre 6 du volume 1 du roman, et que j’ai trouvé très émouvante.

On a un épisode relativement calme mais intéressant, avec quelques flashback sur la guerre qui permettent de montrer qu’on est pas dans uniquement dans du slice of life pur et dur. Niveau personnages j’attends encore de voir comment sera représenté celui de Violet au fil des épisodes. Je n’adhère pas à sa voix japonaise mais je m’y habituerai peut-être… Sinon, au vu de l’épisode, j’ai l’impression que Benedict et Cattleya seront plus mis en avant que dans le roman, ce qui est une bonne idée. Même si j’ai un peu l’impression que leur personnalité a été inversée. Par contre j’ai bien peur que les personnages d’Iris et Erica (qui apparaissent à la fin de l’épisode) aient également un rôle important alors que de base elles n’existent pas dans le roman… Surtout qu’à côté je trouve ça vraiment dommage qu’on n’ait pas eu la conversation entière entre Violet et Hodgins à l’hôpital qui est quand même un moment fort du roman.

Et donc : un bon premier épisode mais j’ai encore des réserves pour la suite.

Episode 2 :

violet-evergarden-episode-2.jpg

Et ce que je redoutais est arrivé… On a un épisode complètement hors-série, très peu de passages proviennent du roman comme le flashback avec Gilbert et son frère (et encore j’imaginais pas la scène comme ça, un peu déçue aussi du design de Dietfriet). En soi, l’idée de montrer Violet à ses tout débuts en tant qu’Auto Memories Doll n’était pas mauvaise, mais j’ai trouvé que cet épisode insistait beaucoup trop sur les personnages secondaires comme Erica et Iris (deux collègues de Violet), ainsi que les deux réceptionnistes (qui je le rappelle n’apparaissent pas dans le roman et qui en plus ont un design qui ne colle pas avec l’univers selon moi). Les trois dernières m’ont d’ailleurs énervé par leur attitude condescendante envers Violet et Benedict. Autre point qui m’a dérangé : les personnages mangent des yakisoba alors qu’on est dans un contexte européen ? Sans oublier le drama inutile avec la cliente qui demande d’écrire une lettre et qui revient en pleurs à cause du contenu rédigé par Violet. Les scénaristes ne se sont pas dit que ce serait incohérent que cette femme ne la relise pas ou ne la fasse pas relire ?

L’échange entre Violet et Cattleya était plutôt intéressant, celui avec Erica un peu moins, il n’a pas apporté grand chose je trouve. L’épisode en lui-même était assez inutile excepté sur la fin où Violet devient une Auto Memories Doll et qu’elle récupère la broche que Gilbert lui avait autrefois offerte. J’ai bien peur qu’on ait par la suite un épisode consacré à Iris et que du coup certains personnages du roman que Violet rencontre soient complètement zappés. J’avais trouvé certains un peu fades, mais leurs interactions avec Violet étaient vraiment intéressantes.

Je n’ai pas aimé l’ending non plus (chanté par la doubleuse d’Erica). Visuellement pas grand chose à dire, j’ai trouvé ça plus terne, moins coloré que sur le premier épisode mais c’était peut-être voulu… En tout cas l’épisode m’a ennuyé et énervé parce que je sentais que KyoAni allait sortir ce genre d’épisode même si j’espérais que les changements soient mineurs, mais là je n’ai pas du tout apprécié.

Episode 3 :

violet-evergarden-episode-3

Un autre épisode hors-série mais qui m’a plu contrairement au précédent. D’un côté ça m’embête qu’on ne suive pas le roman car j’ai peur que du coup on zappe des passages importants par la suite, mais d’un autre côté je trouve que cet épisode colle avec l’esprit du roman dans lequel la plupart des chapitres met en scène la rencontre entre Violet et un personnage, leurs interactions, et ce que Violet leur apporte via sa fonction de Doll. Dans cet épisode, Violet intègre une école pour parfaire son apprentissage en tant que Doll et fait la connaissance de Luculia, une jeune fille que j’ai trouvé très sympathique et dont j’ai apprécié découvrir l’histoire. J’ai trouvé ça intéressant car à travers sa relation avec son frère, on a une vision réaliste des conséquences de l’après-guerre. L’épisode m’a aussi ému à certains moment, notamment lorsque Violet transmet la lettre au frère de Luculia, et globalement j’ai bien apprécié l’épisode. Il apporte un petit plus par rapport au roman qui ne s’attarde pas sur les débuts de Violet en tant que Doll. La façon d’être de Violet sur cet épisode et ses interactions avec Luculia m’ont bien plu.

Visuellement j’ai trouvé ça plus joli que sur l’épisode précédent. Rien d’incroyable mais j’ai trouvé certaines scènes vraiment belles. Je dirai que les seuls points négatifs sont les génériques. L’opening n’est pas spécialement marquant, ni même captivant en terme d’images. ça aurait mérité un meilleur travail. Je le trouve un peu simple. L’ending possède quant à lui des images sympathiques mais que je ne trouve absolument pas plaisant du fait de la voix de la chanteuse.

Cet épisode montre que le studio peut faire des bonnes choses sans devoir suivre à la lettre le roman, mais au vu de l’épisode précédent et du fait qu’on continue de voir Erica et Iris (que je n’apprécie pas), je ne suis pas rassurée quant à la direction du scénario.

Episode 4 :

violet-evergarden-episode-4

Encore un épisode hors-série… C’est à se demander quand est-ce qu’ils vont vraiment nous montrer ce qui se passe réellement dans le roman… On m’avait dit que celui-ci serait centré sur Iris donc j’appréhendais pas mal étant donné que je ne sentais pas son personnage. Et pour tout vous dire, même si l’épisode n’était pas nul, il m’a quand même ennuyé. Je trouve qu’on se centre beaucoup trop sur l’apprentissage de Violet en tant que Doll (on est à l’épisode 4 quand même sur les 14 de prévus), et à moins qu’on ait une saison 2 ou un film a posteriori, j’ai bien peur qu’on ne nous présente pas ce qu’il y a de plus important.

Dans cet épisode, Iris retourne dans son village natal en compagnie de Violet. Autant j’ai beaucoup apprécié le côté rural et exotique du village (j’ai bien aimé les décors sur cet épisode), autant je n’ai pas vraiment aimé l’histoire d’Iris et son comportement. On a un peu trop de drama pour rien, et je pense que certains chapitres du roman mettent nettement mieux en avant les relations familiales que ce qu’on a eu dans cet épisode. Au final Iris devient un peu plus appréciable car elle a fait un effort pour s’excuser de son comportement vis-à-vis de ses parents, mais j’ai trouvé l’épisode plutôt inutile (même si je l’ai plus apprécié que l’épisode 2). A la toute fin de l’épisode on a un flashback avec Gilbert que j’ai trouvé sympa bien que trop court. Les avis m’ont l’air assez mitigés, entre ceux qui apprécient la série et ceux qui sont déçus, surtout vu toute la promotion qui en a été faite en amont. Pour ma part, je ne trouve pas que l’anime soit nul, mais pour le moment il n’est clairement pas à la hauteur du roman.

Episode 5 :

violet-evergarden-episode-5

On continue sur un épisode hors-série mettant en scène une princesse et ses problèmes de coeur. Elle doit se marier avec un prince d’un pays voisin et doit échanger des lettres avec lui qui seront exposées, lues publiquement dans les deux pays, au grand bonheur des habitants qui trouvent la situation romantique. Dans ce but, la princesse Charlotte requiert les services de Violet afin qu’elle lui écrive ces lettres.  Je ne vous cache pas que cet épisode aussi m’a ennuyé. Bien qu’on voit que Violet a évolué, je trouve que ce n’était très pas intéressant. Il y a quelques bonnes idées abordées autour de ce mariage mais j’ai trouvé ça exagéré par moment. Certes, la princesse est jeune, mais il y a beaucoup de larmes pour rien (ou alors c’est juste moi qui trouvais la romance pas digne d’intérêt, un peu clichée aussi). J’ai d’ailleurs prêté plus d’attention aux décors qu’à l’histoire. Cependant, j’ai bien aimé le fait que Violet agisse par elle-même pour aider Charlotte, mais aussi la relation entre cette dernière et Alberta qui s’est occupée d’elle depuis qu’elle est née. La fin de l’épisode était plutôt émouvante, même si je pense que plutôt que d’aborder le thème du mariage dans cet épisode et un peu dans le précédent, avec qui plus est des personnages hors-séries, ça aurait été mieux d’adapter le chapitre du roman consacré au personnage de Silene qui m’a beaucoup plu et ému. J’ai peur qu’on ne le voit pas dans l’anime malheureusement…

Sur la fin de l’épisode on a également de l’inédit puisque Violet croise Dietfriet, le frère de Gilbert (dans le roman ça n’arrive pas à ce stade de l’histoire). On a un flashback  qui présente un fait avéré du roman mais qui ne s’est pas déroulé au même endroit. A voir comment ils présenteront le reste du passé de Violet…

On est bientôt à la moitié de la série et je peux vous dire que je trouve l’anime assez décevant comparé au roman. Excepté l’épisode 3 avec Luculia, j’ai du mal à être vraiment intéressée par les histoires présentées dans l’anime. ça ne me déplaît pas au point de vouloir abandonner et puis la diversité des décors me plaît beaucoup, mais j’attends à ce que ça devienne meilleur par la suite en terme de scénario parce que là je trouve ça plutôt moyen.

Episode 6 :

violet-evergarden-episode-6

Enfin un épisode qui se base sur un chapitre du roman ! C’est pas trop tôt ! Celui-ci adapte le chapitre 4 du roman dans lequel Violet rencontre Leon, un garçon qui travaille en tant qu’archiviste dans un observatoire.

J’ai bien aimé l’épisode même si ça change quand même de ce qu’on a dans le roman. Ce qui m’a surtout surpris c’est le design de Leon. Dans le roman, il a la peau foncée et les cheveux verts, alors pourquoi lui avoir fait la peau claire et les cheveux sombres dans l’anime ? Son design n’est pas moche, bien au contraire, mais je ne comprends pas ce changement… Son caractère et les interactions qu’il a avec Violet sont par contre bien retranscrits. Au départ il a du mal à la cerner, il n’est pas très amical non plus, mais en entendant Violet prendre sa défense face à des collègues qui disaient du mal de lui, il va faire des efforts pour mieux s’entendre avec elle. Au fil de l’épisode, on a droit à de beaux décors. Je trouve qu’ils correspondent bien à ce que j’imaginais lors de ma lecture du roman : les différentes parties de l’observatoire, la scène où Leon et Violet contemplent les étoiles et la comète… J’ai trouvé ça vraiment joli. J’ai bien aimé voir le flashback de Leon lorsqu’il était petit, j’ai trouvé ça émouvant même si c’est dommage qu’ils n’aient pas plus développé son histoire, ça aurait mérité qu’ils passent plus de temps dessus. Ils ont également modifié la fin lorsque Leon et Violet se disent au revoir mais ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé, j’ai trouvé la scène vraiment bien faite. On voit bien qu’au travers de leur rencontre, chacun a apporté quelque chose à l’autre.

Malgré les changements, j’ai trouvé cet épisode plutôt bon, et pas qu’un peu. Je dirai même que je l’ai autant apprécié que le chapitre qu’il adapte. Et j’espère que les épisodes suivants se baseront aussi sur d’autres chapitres du roman.

Episode 7 :

violet-evergarden-episode-7

Cet épisode adapte le tout premier chapitre du roman. Je l’ai trouvé vraiment excellent, c’est dans doute le meilleur épisode qu’on ait eu depuis le début de la série. On a quelques changements, mais vraiment mineurs, et qui sont cohérents avec la direction qu’a pris l’anime comparé au roman.

Violet se rend à Roswell, une ville située au pied des montagnes. L’anime a bien suivit les descriptions du roman je trouve, pour les paysages, et les couleurs. Cette histoire se déroule durant l’automne et je trouve que l’anime a très bien retranscrit ça visuellement. Violet arrive chez Oscar, un écrivain qui a demandé ses service pour l’écriture de sa nouvelle pièce de théâtre. Elle découvre son chez-soi quelque peu encombré, en bazar, et que celui-ci ne peut se passer d’alcool. J’ai beaucoup aimé la façon dont Violet s’impose pour que la maison soit nettoyée, rangée, avant de pouvoir se mettre au travail. Violet trouve par ailleurs une ombrelle qui appartenait à la fille d’Oscar. Celui-ci, bien que perturbé par la présence de Violet dont la chevelure lui rappelle celle de sa fille, finit par lui raconter son histoire : la perte de sa femme, puis de sa fille bien-aimée suite à une maladie, une scène qui m’a beaucoup émue. Violet fait le parallèle avec sa situation vis-à-vis de Gilbert qu’elle n’a pas revu depuis la fin de la guerre, et ne peut s’empêcher de verser des larmes.

Oscar et Violet reprennent l’écriture de la pièce. Afin de reproduire la scène qu’imagine Oscar pour la fin de son histoire, Violet se met à courir en direction de l’étendue d’eau avec l’ombrelle et saute. On a droit à une animation magnifique associée à l’une des plus belles scènes de l’anime, mais aussi l’une des plus émouvantes. Oscar se remémore sa fille, les moments qu’il a passé avec elle tandis que Violet « marche » sur l’eau, jusqu’à ce qu’elle finisse par tomber dedans. On la voit contente d’avoir réussi à faire trois pas sur l’eau, devant un Oscar en larmes. Il lui offre d’ailleurs l’ombrelle de sa fille pour la remercier. Sur la fin, on voit bien que quelque chose à changé en Violet suite à cette rencontre, plus que d’habitude. Elle est beaucoup plus consciente de ses émotions, elle se pose des questions sur son passé en tant que soldat, notamment du fait des paroles de Hodgins sur l’épisode 1 et celle de Dietfriet sur la fin de l’épisode 5. Mais ce n’est pas tout, Violet est alors confrontée à une dure vérité : elle apprend que Gilbert est mort et que Hodgins le lui avait caché.

Et donc, j’ai trouvé cet épisode vraiment beau, tant sur l’aspect visuel que sur l’histoire d’Oscar que j’ai trouvée bien retranscrite et très émouvante, j’en ai eu les larmes aux yeux, et je l’ai même trouvé meilleur que le chapitre qu’il adapte.

Episode 8 :

violet-evergarden-episode-8

Encore un autre très bon épisode ! Celui-ci adapte le chapitre 6 du roman dans lequel on découvre l’histoire de Gilbert. Bien sûr je suis toujours perplexe quant aux changements par rapport au roman, et je trouve ça dommage que pas mal d’éléments aient été zappés, mais dans l’ensemble on nous a montré l’essentiel.

Violet a appris la mort de Gilbert mais refuse d’y croire. Elle va donc voir Dietfriet, le frère de Gilbert, puis la femme qui semble être la gouvernante des Bougainvillea qui va la conduire devant la tombe de Gilbert, au grand choc de Violet. Mais l’épisode se centre surtout le passé de ces deux personnages. On découvre donc les circonstances de leur rencontre même si certains détails et événements ont été omis, un Gilbert qui n’a aucune envie de faire combattre une jeune enfant mais qui se doit d’obéir aux ordres en tant que soldat, le rôle qu’a pu jouer Violet sur le champ de bataille, la broche que lui a offert Gilbert, et surtout, le dernier assaut auquel ils ont participé. J’ai trouvé l’ensemble de ces passages vraiment bien réalisés, tant par l’émotion que dégageait le personnage de Gilbert que par les décors. On a des tons sombres qui collent bien à l’ambiance de la guerre auxquels s’ajoutent de beaux jeux de lumière par moments mais aussi une bonne animation durant les scènes d’action. Je n’avais pas vraiment confiance en Kyo Ani sur ce coup mais je trouve que le studio a bien su retranscrire l’ambiance de la guerre qu’on avait sur ce chapitre du roman.

Malgré quelques changements par rapport au chapitre adapté, j’ai trouvé qu’il s’agissait d’un très bon épisode. Il se termine d’ailleurs en cliffhanger. Le seul bémol est que cette fin d’épisode est légèrement gâchée par la musique de l’ending qui s’en suit. Sinon, de façon générale, je trouve que les épisodes adaptant des chapitres du roman sont bien faits, même si je me pose la question de où veulent en venir les scénaristes vu les changements opérés. Et malheureusement il reste encore pas mal de chapitres qui mériteraient d’être adaptés et qui ne le seront peut-être pas du fait qu’on ait déjà perdu pas mal de temps sur le début de la série avec des fillers qui n’étaient pas toujours très intéressants de mon point de vue…

Episode 9 :

violet-evergarden-episode-9

L’épisode débute avec la suite des flashback qu’on avait eu sur l’épisode précédent. Les soldats ennemis, acculés, décident de faire bombarder leur quartier général. Violet et Gilbert sont piégés, mais surtout blessés, en particulier Gilbert. On revoit d’ailleurs la scène de la fin de l’épisode 1 avec Gilbert qui dit à Violet qu’il l’aime. Puis on le voit se sacrifier pour la protéger tandis que le bâtiment s’écroule. Le reste de l’épisode n’a rien à voir avec le roman, mais j’ai trouvé le tout très émouvant. J’en ai eu les larmes aux yeux à plusieurs moments.

Violet est sur les ruines du champ de bataille et cherche en vain le corps de Gilbert. Hodgins arrive et lui dit que Gilbert est mort. Benedict vient les chercher pour les ramener à la poste, mais Violet se renferme dans sa tristesse. Ses collègues s’inquiètent tous : Cattleya, Erica, Iris… mais Violet continue de se morfondre, elle va même tenter de se suicider. ça m’a fait très mal de la voir ainsi. Elle a perdu la personne qui compte le plus pour elle et sait désormais que Gilbert ne reviendra pas. Elle est tellement désespérée qu’elle ne sait plus quoi faire de sa vie. Sur le coup, on a une Violet assez différente de celle qu’on a sur le roman, et ça m’a fait bizarre. Mais entre les couleurs sombres et grisâtres utilisés et le jeu de la doubleuse, sans oublier les musiques, il y a de quoi sortir les mouchoirs. Mais heureusement, l’entourage de Violet est là. Grâce au vieux postier, grâce à Erica et Iris qui ont décidé de lui écrire une lettre pour l’encourager à revenir travailler avec elles, grâce à Spencer le frère de Luculia qui a une requête pour elle, Violet réalise que son travail en tant qu’Auto Memories Doll lui a permis d’apprendre bien des choses et de rencontrer des gens formidables. Sur le chemin de la poste, Violet se remémore les moments qu’elle a passé avec Gilbert, et notamment ce qu’il souhaitait le plus : qu’elle continue de vivre. Violet va donc voir Hodgins pour lui demander si elle peut continuer de travailler en tant que Doll malgré les crimes qu’elle a pu commettre en tant que soldat. En parallèle de leur discussion, on aperçoit les différents personnages auxquelles Violet a rendu service : Spencer et Luculia, Charlotte, Leon, Oscar… C’était vraiment très beau et très émouvant de voir tout ça. Hodgins répond à Violet que son passé ne s’effacera pas, mais que ce qu’elle a accompli en tant que Doll ne disparaîtra pas non plus.

J’ai beaucoup aimé cet épisode malgré le fait que le contenu soit différent de celui du roman (tant sur les événements que sur la représentation du personnage de Violet). Je l’ai trouvé très émouvant. J’ai beaucoup aimé voir la façon dont Violet va de l’avant, le rôle qu’ont joué les autres personnages tout autour d’elle. Je regrette cependant que Cattleya et Benedict aient eu moins de rôle que Erica et Iris même si j’ai bien aimé le fait que celles-ci écrivent une lettre à Violet. Il s’agit là d’un très bel épisode par les différents messages et émotions qu’il fait passer, le tout avec de très belles musiques. On aurait même très bien pu conclure la série ici. Du coup je me demande ce que proposeront les épisodes suivants…

Episode 10 :

violet-evergarden-episode-10

Cet épisode adapte le second chapitre du roman qui se centre sur Ann, une petite fille. J’ai trouvé cet épisode excellent. J’avais bien aimé ce chapitre lors de ma lecture du roman, même si je l’avais trouvé quelque peu prévisible.

Violet arrive donc chez Ann car la mère de celle-ci requiert ses services pour une durée d’une semaine. Elle a de nombreuses lettres à écrire mais étant malade, elle a besoin de quelqu’un pour le faire à sa place. Au vu des réactions de l’entourage d’Ann, on sent bien que cette maladie va avoir raison de sa mère. On est du point de vue d’Ann, qui n’apprécie pas vraiment le fait que sa mère accorde tout son temps à Violet, mais elle va peu à peu s’intéresser à elle du fait qu’elle la prenne pour une poupée. Dans l’épisode, Ann est plus enfantine que dans le roman mais j’ai apprécié ce changement. J’ai trouvé  que la doubleuse a fait du très bon boulot, son personnage est plus attachant, et vraiment émouvant, notamment lorsqu’elle demande à sa mère d’arrête d’écrire ces lettres car elle sait qu’elle ne va pas bien et qu’elle aimerait passer plus de temps avec elle avant qu’elle ne la quitte. En colère, mais également très triste, Ann quitte la pièce en pleurs et sort de chez elle. Violet la retrouve mais Ann s’énerve contre elle et va même jusqu’à lui donner des coups (tout comme dans le roman) jusqu’à ce qu’elle comprenne l’importance des sentiments qui peuvent être transmis grâce aux lettres. Après avoir terminé sa mission, Violet s’en va. S’en suit un très bon focus sur Ann, ponctué des moments qu’elle a passés avec sa mère. On voit que celle-ci l’a quittée, mais qu’à chaque anniversaire, Ann reçoit une lettre que sa mère lui avait soigneusement préparée à l’aide de Violet. Au fil des années, alors qu’Ann grandit, elle continue de recevoir ces lettres.

L’épisode se termine une scène qu’il n’y avait pas dans le chapitre du roman, avec un retour sur le présent. Violet revient à la poste avec l’ensemble des lettres adressées à Ann qui devront être livrées chaque année. Elle révèle à ses collègues que cela ne lui a pas été facile de voir une petite fille dans cette situation, et qu’elle a du contenir ses larmes pendant la durée de sa mission. Et alors que Violet cède et se met à pleurer, Cattleya la réconforte. Malgré ce changement concernant le personnage de Violet, je trouve que c’est cohérent par rapport à l’évolution qu’elle a eu dans l’anime.

Sur le plan visuel, la maison d’Ann est différente de ce que j’avais imaginé lors de ma lecture du roman, mais j’ai beaucoup apprécié le jeu des couleurs utilisées, notamment le contraste entre l’intérieur plutôt sombre de la maison et les tons verts – orangés sur la scène où Ann s’énerve, puis les couleurs plus vives lorsque l’on voit Ann grandir. En tout cas, il s’agit d’un très bel épisode, il m’a énormément ému. J’en ai même apprécié la musique de l’ending (légèrement modifiée par rapport à la version originale).

Episode 11 :

violet-evergarden-episode-11.jpg

Cet épisode adapte le chapitre 3 du roman qui est l’un de mes préférés ! Je suis vraiment contente de le voir adapté car malgré les changements, l’épisode était très beau et comme les précédents, il m’a beaucoup ému.

Au Nord du continent, certaines factions contestent l’issue de la guerre et on voit naître des dissidences au sein du pays de Ctrigall. On a une opposition entre les modérés et des groupes de rebelles. Dans le roman ce n’est pas vraiment ça mais ça reste cohérent avec la trame de l’anime et le contexte de l’histoire, et effectivement dans le roman aussi il est question de rebelles (je n’en dis pas plus). Violet apprend qu’un soldat a demandé les services d’une Doll, et tandis qu’Hodgins refuse d’envoyer l’une de ses employées sur le champ de bataille, Violet y part seule. Les décors sont différents de ce que j’imaginais mais j’ai bien aimé voir ce paysage hivernal. Il est beau et en même temps, les couleurs froides permettent de mettre en valeur le côté dépressif d’Aidan, un jeune soldat qui a dû quitter malgré lui sa famille et Maria, la fille qu’il aime. Arrivée sur place, Violet voit des soldats blessés et on sent qu’elle éprouve un malaise étant donné que par le passé, elle en a tué beaucoup. En parallèle, on suit le personnage d’Aidan / Aiden (je vais garder Aidan par rapport à la prononciation dans l’anime). Aidan et quelques hommes sont pris dans une embuscade des rebelles et subissent des pertes. Le paysage s’illumine de couleurs plus chaudes tandis qu’Aidan fuit avec Yale, un autre soldat, comme pour exprimer sa volonté de vivre. Mais Yale ne survit pas à ses blessures, et Aidan va lui aussi être visé par ses ennemis. Alors que ceux-ci s’apprêtent à le tuer, Violet arrive en sautant d’un avion avec un parachute pour s’interposer. L’un des soldats ennemis qui connaît sa réputation, donne l’ordre à ses hommes de se retirer. J’ai trouvé ça dommage qu’on passe assez rapidement sur cette bataille car dans le chapitre du roman c’est beaucoup plus détaillé, plus violent aussi. L’ambiance de la guerre est plus marquée par les différentes actions horribles qui se produisent, par les paroles des personnages, les pensées d’Aidan et le décor chaotique autour de lui. Dans l’anime on a plus joué sur le paysage hivernal pour matérialiser l’état d’esprit d’Aidan, ce que j’ai apprécié mais qui m’a moins marqué que le roman. Concernant l’arrivée de Violet, elle est plus impressionnante dans le roman et aussi plus riche en action, même si j’ai bien aimé l’approche plus « réaliste » de l’anime, quoiqu’assez expéditive. La suite elle est plus fidèle au roman. Violet a conduit Aidan dans une cabane mais celui-ci sait qu’il ne tiendra pas longtemps en raison de ses blessures. Il exprime à Violet sa volonté de transmettre une lettre à ses parents et à Maria. Violet mémorise ses paroles pour pouvoir écrire les lettres. Bien que le contenu des celles-ci soit plus détaillé dans le roman, ils ont su garder ce qu’il y avait de plus important dans l’épisode, et sur les deux supports, les mots qu’utilise Aidan m’ont beaucoup touché.

Sur la fin de l’épisode, Violet va voir les parents d’Aidan pour leur transmettre les lettres. Ceux-ci sont en pleurs en apprenant la mort de leur fils, et Maria également. Mais ils remercient Violet pour ce qu’elle a fait. L’épisode se termine avec une Violet en larmes dans les bras de la mère d’Aidan, alors qu’elle s’excuse de ne pas avoir pu le sauver. On a donc un très bel épisode qui comme le chapitre qu’il adapte m’a bien fait pleurer, même si je trouve ça dommage qu’on ait eu des changements sur la scène de la bataille, mais aussi sur le fait qu’on ne sait pas grand chose du background d’Aidan, notamment sa relation avec Yale.

Episode 12 :

violet-evergarden-episode-12

Alors là je suis vraiment déçue. Kyo Ani a détruit l’un des meilleurs chapitres du roman (le dernier du volume 2). Le contexte dans cet épisode : afin de finaliser le processus de paix entre les nations du Sud et de Nord, il a été décidé d’envoyer une Auto Memories Doll. Cattleya est donc envoyée par Hodgins. Accompagnée de Benedict, ils rencontrent Dietfriet, le frère de Gilbert, qui doit s’assurer du bon déroulement de l’opération, alors que des opposants préparent une attaque. Violet, témoin de plusieurs explosions, rejoint Cattleya et Benedict pour les prévenir, et tous les trois prennent le train. Dietfriet, malgré sa rancoeur envers Violet, lui demande d’attaquer les soldats ennemis. Violet lui obéit mais lui fait savoir qu’elle ne veut tuer personne. Les opposants parviennent à faire détourner une partie du train et Violet engage le combat contre eux sur le toit. Mais ils sont trop nombreux et elle s’en retrouve blessée. Dietfriet arrive pour l’aider, mais fait également part de sa colère envers elle car il la considère responsable de la mort de Gilbert. Alors qu’un ennemi s’apprête à tirer sur eux, Violet s’interpose pour protéger Dietfriet…

Pas mal d’action dans cet épisode, mais je n’ai pas vraiment réussi à accrocher. Déjà, je ne suis pas trop convaincue par l’explication fournie sur l’implication de Dietfriet dans cette histoire (comme il fait partie de la marine). J’avais plus l’impression que c’était un prétexte pour justifier les changements apportés à l’histoire. Bien que son personnage soit mis en avant dans cet épisode, je n’apprécie pas vraiment la façon dont il est représenté. Ils insistent beaucoup trop sur la haine qu’il éprouve envers Violet. Même si dans le roman aussi il a ce trait, on découvre d’autres choses sur son personnage, notamment sa relation avec son frère Gilbert, qu’on ne verra sans doute jamais vu la direction qu’a pris le scénario. Surtout qu’un autre chapitre dont les événements se déroulent avant ce détournement de train, et qui ne sera sans doute pas adapté (ou du moins pas fidèlement), met mieux en valeur son personnage. Les scènes d’action étaient plutôt pas mal mais pas assez dynamiques et prenantes de mon point de vue, ce que je trouve dommage. Et puis Violet a une attitude trop pacifiste envers ses ennemis. Dans le roman, elle est également déterminée à ne tuer personne, mais elle est plus directe dans ses actions. Quant à Cattleya et Benedict, leur rôle dans cette histoire a carrément été réduit à celui de simples spectateurs…

J’avais trouvé les épisodes précédents vraiment bons, mais celui-ci m’a pas mal déçue puisqu’il dénature le chapitre qu’il adapte et que j’avais trouvé génial. Je suis vraiment perplexe concernant la fin de l’anime…

Episode 13 :

violet-evergarden-episode-13

L’épisode fait suite au précédent. Violet et Dietfriet sont toujours sur le toit du train. Les prothèses de Violet sont amochées mais elle parvient à mettre l’ennemi hors d’état de nuire, sans le tuer pour autant. Mais ses hommes et lui avaient au préalable déposé des bombes sur le pont que le train s’apprête à traverser. Violet saute du train et se dirige vers le pont pour essayer d’en retirer une. Quant à l’autre, c’est Benedict qui se charge de la détruire. Dans le roman il avait eu un meilleur rôle mais au moins sur l’anime on l’aura au moins vu une fois en action. Violet fait tout ce qu’elle peut et va jusqu’à forcer sur ses prothèses pour pouvoir retirer la bombe. Elle y parvient finalement, non sans mal. Arrivés à destination, Cattleya rédige le traité de paix entre les nations de Gardarik et Leidenschaftlich. De retour, à la poste, elle informe Violet d’un événement qui avait lieu mais qui avait été suspendu durant la guerre (Flying Letters dans le second volume du roman, qui se déroule normalement avant l’attaque du train et qui se centre sur Cattleya, Violet et Dietfriet). L’événement consiste à écrire des lettres qui seront ensuite lâchées dans le ciel, telle une pluie. Violet repense alors à Gilbert, et notamment à la nuit avant l’assaut durant lequel il a perdu la vie. Gilbert est en colère car il essaie d’expliquer à Violet qu’il tient à elle, qu’elle a des émotions, mais celle-ci ne le comprend pas. Il s’agit d’un bon ajout de l’anime car vu les changements, ça rattrape un peu le manque de développement de Gilbert. Faut dire que dans le roman, c’est mon personnage préféré.

Plus tard, Dietfriet vient voir Violet (mais pourquoi on nous montre les deux réceptionnistes inutiles ?!) pour l’emmener voir sa mère, scène qu’on n’a pas dans le roman. Tout comme Violet, la mère des deux frères a du mal à accepter la mort de Gilbert, mais elle déclare que malgré le chagrin, elle continuera de se souvenir de lui. J’ai trouvé ça bien qu’on nous montre ça car même si c’est différent du roman, à travers les photos de Gilbert et Dietfriet, et la discussion que Violet a avec leur mère, on comprend que les deux frères étaient très liés, même si ça aurait mérité plus de développement. Alors que Violet s’en va, Dietfriet lui donne un dernier ordre : vivre pour Gilbert, vivre, puis mourir, mais Violet lui déclare qu’elle n’a plus besoin d’ordres. On comprend alors que Dietfriet n’a plus de raisons de lui en vouloir.

Alors que le festival débute, Violet est en compagnie d’Iris et Erica, et croise Luculia. Arrivent ensuite Benedict, Hodgins et Cattleya. On a droit à une petite scène comique en apprenant à qui ont écrit Erica, Benedict, mais surtout lorsque que Cattleya lit a haute voix la lettre d’Hodgins. J’ai bien aimé voir les lettres tomber du ciel, avec en musique de fond « Violet Snow ». On voit ensuite Violet, prononçant les mots qu’elle aimerait transmettre à Gilbert qu’elle se remémore. Malgré sa douleur, elle va de l’avant. Cet épisode a permis d’alléger ma déception suite au précédent. Il se termine avec Violet qui se rend chez un client qui lui a fait une requête, et j’ai trouvé que c’est une belle façon de conclure la série.

Episode 14 (spécial) :

violet-evergarden-episode-14

Cet épisode est sorti avec le 4ème volume Blu-ray / DVD de la série au Japon. Les événements se déroulent entre les épisodes 4 et 5. Une chanteuse d’opéra nommée Irma demande à ce que Violet lui écrive une lettre, destinée à la personne qu’elle aime. Violet, qui n’y connaît rien à l’amour, va faire de son mieux pour en apprendre plus à ce sujet grâce à des livres. Mais Irma n’est pas satisfaite. On apprend par la suite que le vieil homme qui a fait appel à Violet pour Irma, Ardo, aimerait qu’elle puisse écrire les paroles d’une chanson. Irma prépare une nouvelle pièce pour partager ce qu’elle ressent vis-à-vis de la guerre. De retour à la poste, les collègues de Violet essaient de l’aider à écrire cette chanson. Benedict apporte une touche d’humour à l’épisode et le passage permet de mettre en avant le petit groupe. Violet apprend par la suite qu’Irma aimait un homme parti à la guerre : le fils d’Ardo. Irma et ce dernier vivent dans la douleur de ne plus pouvoir le revoir, tout comme Violet qui n’a pas revu Gilbert depuis la fin de la guerre. Le vieux postier emmène Violet dans un vieil entrepôt où sont stockées des lettres qui n’ont pas trouvé leur destinataire, dont certaines adressées à des soldats disparus lors de la guerre. Violet se décide alors à écrire les paroles de la chanson en se remémorant les échanges qu’elles a eus avec Luculia, les paroles prononcées par Gilbert… Irma et Ardo sont émus par ce que Violet a écrit. Ses mots sont chantés par Irma lors de sa pièce à laquelle assistent Violet et ses collègues, et j’en ai d’ailleurs beaucoup apprécié la musiques, les paroles, la voix de la doubleuse. J’ai trouvé ça beau et émouvant. On aperçoit également Hodgins regarder Violet tel un papa fier de sa fille (chose qu’on n’avait pas assez vue dans la série malheureusement).

Je trouve ça dommage que l’épisode n’ait pas été intégré à la série lors de sa diffusion parce qu’il était plus intéressant que certains épisodes du début. C’était même un très bel épisode qui mettait bien en avant l’importance des mots, mais aussi les conséquences de la guerre. Et on avait de jolies couleurs tout au long de l’épisode.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Violet Evergarden (anime)

  1. shadowsaber dit :

    Je ne l’ai pas ajouté à ma liste d’anime (pour les animes de cette saison, je me suis concentrée sur les les secondes saisons). Basilisk Oka Ninpô Chô, Gin no Guardian 2, Nanatsu no Taizai Saison II et en extra le Fate/Extra Last Encore.

    Je le regarderais peut-être une fois qu’il sera terminé.

    Aimé par 1 personne

  2. Xander dit :

    J’en entends beaucoup parlé de cet anime ! Je pense le tester prochainement 😁

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s