Boku dake ga Inai Machi

erased-anime-image

Informations

Titre original : 僕だけがいない街 (Boku dake ga Inai Machi)
Titre français : Erased
Format : Anime (12 épisodes – terminé)
Origine : Manga (8 tomes – terminé)
Genres : Mystère, thriller, psychologie, drame, surnaturel

Staff

Créateur original : Kei Sanbe
Réalisateur : Tomohiko Ito
Character-designer : Keigo Sasaki
Musique : Yuki Kajiura
Studio : A1-Pictures

Résumé

En mai 2006, Satoru Fujinuma, un homme de 29 ans peu sociable, est livreur de pizza, en attendant de pouvoir réaliser son rêve de devenir mangaka. Il détient un pouvoir incroyable : lorsqu’une catastrophe est sur le point de se produire, il est projeté quelques minutes dans le passé afin de sauver le plus de vies possibles.

Mais un jour, alors qu’il est accusé d’un meurtre, Satoru est envoyé dix-huit ans an arrière, en 1988. Il va alors se rendre compte que l’assassinat est lié à l’enlèvement et le meurtre d’une de ses camarades de classe, la solitaire et mystérieuse Kayo Hinazuki, lorsqu’il était à l’école primaire. Déterminé à empêcher la mort de Kayo et protéger ceux qui lui sont chers, Satoru pourra-t-il mettre la lumière sur les différents événements ?

erased-anime-gif.gif

Mon avis :

J’hésitais à voir l’anime du fait que je pensais qu’il était « surestimé ». Mais on m’a vivement encouragée à le regarder. Et pour tout vous dire, j’ai été prise dès le premier épisode. J’ai trouvé ça vraiment intéressant. On se doute plus ou moins de l’identité du coupable mais malgré ça il y a toujours du suspens. Il y a également des passages vraiment durs et très émouvants qui m’ont mis la larme à l’oeil. Le pouvoir de Satoru demeure un mystère mais ce n’est pas ce qui est le plus important ici vu qu’on cherche surtout à savoir si Satoru pourra sauver ses proches.

J’ai beaucoup aimé les différents personnages notamment Satoru, sa mère (ce personnage est vraiment admirable, c’est rare les séries qui mettent en avant le rôle des parents), et puis ses camarades de classe avec qui ils faisaient un bon groupe, sans oublier la petite Kayo qui m’a fait beaucoup de peine…

Au niveau de la réalisation j’ai trouvé ça très bien. Le chara-design est particulier mais plutôt soigné. Il n’y a pas de problème concernant l’animation en tout cas. Les décors restent assez basiques dans l’ensemble mais certaines scènes sont vraiment bien travaillées et le rendu est superbe, même si la plupart du temps on a un paysage grisâtre et assez déprimant, qui correspond bien à l’ambiance de la série. Je n’ai pas été vraiment marquée par les musiques (à part la piste « Only I am missing »), même si elles collent bien à l’ambiance. Pareil pour l’ending, mais j’ai trouvé l’opening sympa.

Ce sont surtout l’histoire et les personnages qui m’ont beaucoup plu. J’ai trouvé que les différents événements s’enchaînaient bien, et j’ai particulièrement aimé la mise en scène du dernier épisode.

A voir !

★★★★☆

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s